aventure

Aventuriers, aventurières, l'aventure vous appelle !!!

Modérateurs : Taupeputride, Coyote, blaireau fétide

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

aventure

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:20

Souffrance, chagrin et soulagement

Un maelström de sensations, d'émotions s'emparait de lui à l'heure qu'il était.

*Rien n'est fini, tout reste à faire, oui tout reste à faire*

Fëannor réussit péniblement à se hisser sur son séant, ses bras endoloris, ses chairs meurtries en de multiples endroits lui permirent quand-même de faire cet effort dont il avait besoin pour reprendre ses esprits et se replonger dans ce qu'il venait de vivre.

Un grondement se fit soudain entendre derrière lui.
Ce cri sourd et puissant ne le fit pas tressaillir. Ce bruit, il le connaissait parfaitement, il faisait comme partie de lui. Un soupir de soulagement exhala de sa poitrine. Sans même se retourner il lança :

"Salebéte, je savais que tu étais là, que tu n'avais pas pu mourir, je sens ton énergie. tu as toujours été un fidèle partenaire dans les moments difficiles, celui-ci en est un. Une fois de plus je vais avoir besoin de ton aide"

Alors le superbe sabre de givre s'élança vers son maître, bondissant avec une agilité sans pareille de rocher en rocher, ses pattes impressionnantes effleurant le sol gelé.
Il saisit sans même qu'il ait le moindre mot à prononcer les besoins de son maître.
Il s'applatit au sol pour servir d'appui au jeune chasseur qui agrippa fermement le pelage et avec un geste gracile, produit l'effort qui permit à son maître de s'asseoir dans la neige.
Les heures qui suivirent, ils les passèrent à se soigner. Fêannor sortit des bandages de son sac qu'il appliqua sur les plaies les plus profondes tandis que le félin léchait les blessures les plus superficielles.
Une fois le jeune homme reposé, toutes ses blessures pansées, il finit par se relever, saisit l'artefact qui lui permettait d'invoquer une monture volante dans le but de rejoindre la civilisation afin de demander de l'aide à son ami de toujours, le brave et fier paladin bradius.
Il psalmodia une brève incantation et dans un nuage de poussière magique, une énorme créature ailée apparut. Le magnifique drake du néant aux couleurs changeantes était une de ses fiertés.
Sans attendre, il enjamba le dos du majestueux draconien et lui susurra à l'oreille l'ordre de se rendre à Dalaran.

Au bout de quelques minutes de voyage, il finit par atterrir au bord de la magnifique ville volante de Dalaran
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:22

"quelle heure est-il? Ooooh, ma pauvre tête, le vin ne m'a pas épargné ce soir"

C'est sur ces mots que rwandrall quitta l'auberge de Dalaran pour rentrer chez lui. Un dernier regard à sa table; son ami ahote fidèle représentant de l'alliance, était toujours là, affalé, un verre dans chaque main.
Il était minuit passé, le vent soufflait sur les volets d'une ville maintenant endormi. Titubant il arriva à l'air de Krasus. Cet air d'envol était quasiment déserte à cette heure ci.
Cependant un dragon caché dans l'ombre se tenait à l'écart. Intrigué, Rwandrall marcha prudemment en sa direction tentant de garder les yeux ouvert malgré le vent et dégainant par prudence son fleuret à plasma.

C'est alors qu'il le vit:

"Fëannor !!! qu'est il arrivé?"
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:25

Alors que Bradius revenait d'une mission qui lui avait été confié par un voyageur errant, dont il avait complètement oublié le nom, il passa tout près d'une armurerie ou il marchanda ce qu'il avait trouvé au cour de ces derniers voyages. Plus tard, vers minuit, bradius passa a l'auberge de dalaran ou il avait l'habitude de passé la nuit et vit son ami ahote affalé sur une table, endormit.


*Encore , se dit-il, cet ahote est vraiment un gros alcoolo !*

C'est alors qu'il ressentit la presence de son ami le voleur rwandrall. Cette aura il l'aurait reconnu entre mille tellement elle était puissante. Il décida de le ratrapper pour lui rembourser les pièces d'or qui lui avait préter deux jours plus tôt. Sa balade dans dalaran l'amena a l'aire de Krasus ou il vit ces deux fidèles amis fëannor et rwrandrall en pleine discussion.
Il se raprocha d'eux
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:29

D'un geste de la main, fëannor renvoya d'où il venait son imposante monture.
L'arrivée à Dalaran était un soulagement, il se savait enfin sorti d'affaire, ici nulle attaque pernicieuse, nul guet-apens ne pouvait arriver, trop de monde dans les rues, trop de compagnons au côté desquels il avait vaillament combattu.

Comme s'il l'avait senti, comme s'il avait ressenti les blessures de son ami, comme si leur sang ne faisait qu'un, rwrandrall l'énigmatique voleur, compagnon de toujours du jeune chasseur était là à son atterrissage.
Il s'enquit immadiatement de l'état de santé de fëannor. Une fois rassuré il voulut comprendre ce qui s'était passé.

Alors que fëannor était sur le point de débuter son récit, il vit celui qu'il attendait, celui dont la présence l'avait toujours rassuré, le puissant Bradius se tenait là devant lui.
Deux parmi ses plus fidèles amis se retrouvaient ici alors qu'il était dans le besoin, il mit peu de temps à y voir un signe...
Bradius l'enjoigna alors à commencer son récit

"Des morts-vivants, des réprouves dit-il l'air un peu hagard, les yeux dans le vide"

Devant l'encouragement pressant des yeux de ses deux acolytes il prit une profonde inspiration et poursuivit :

J'étais dans les environs du tournoi d'argent. J'avais du temps libre alors j'étais prêt à donner un coup de main à la construction du colisée. Ils avaient besoin de bois, et vous savez à quel point le bois ça me connaît dit-t'il avec un léger sourire.
Je ne les ai pas vu arriver... sans bruit... sans odeur... des ombres, des fantômes....
Un mage, un prêtre et... et... je ne sais plus trop je n'ai pas vu le troisième...
J'ai combattu tant que j'ai pu, ils étaient partout, toujours là... des ombres, oui des ombres murmura t'il, le regard perdu à des lieux de là.
J'ai eu le temps de poser certains de mes pièges mais cela n'avait pas vraiment d'effet...
Alors j'ai fui, j'ai couru tant que j'ai pu... ils étaient toujours à mes trousses... j'étais de plus en plus épuisé... je ne pouvais plus continuer, plus faire le moindre pas... alors je suis tombé dans un cri, simulant la mort et j'ai prié Elune..."

A l'évocation de la déesse mère des elfes, les réactions de son auditoire furent mitigées. Le voleur avait consacré sa vie entière à la dévotion de la Déesse de la Lune et le paladin, comme tous ses condisciples était entièrement dévoué au Dieu Uther et était plutôt susceptible à l'évocation d'autres divinités que les siennes...

"Ils ont approché lentement, les yeux rivés sur moi, je ne pouvais toujours n'en sentir que deux, je me demande toujours à l'heure qu'il est s'il a vraiment existé mais j'ai senti, des lames... derrière moi... du poison...L'un d'entre eux s'est penché sur moi, jetant un bref regard, il s'est retourné, a prononcé quelques... mots... grognements... Alors ils ont rit et sont repartis alors que des bruits de combats se faisaient entendre au loin.
brad, rwand, nous devons mettre fin à ces agissements, cela doit cesser sans attendre. S'ils s'en sont pris à moi c'est qu'ils doivent s'en prendre à tous les Elfes qu'ils rencontrent , peut-être même à tous les membres de l'Alliance..."
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:35

Bradius sentit le vent sur son visage. Puissant. Un vent qui ne laissait rien paraitre de sa colère et même qui l'augmentait. Il avait ordonné a sa monture de l'emmener vers le nord, vers le tournoi d'argent. Il se remémora alors le début de leur expédition....

Fëa venait de finir son récit. Brad se sentait frustré et en colère, frustré de voir son ami sous le choc de ce qu'il venait de vivre et en colère a cause de ce qu'ils lui avaient fait subir, les Réprouvés, ces humanoides qu'il détestait.
Il regarda droit dans les yeux, tour a tour fëa et rwrandrall, et ils se comprirent mutuellement : Ils devaient les arréter !

"Je vais chercher mon armure et mes armes, on se retrouve ici dans 30 mn, d'Accord ? demanda-t-il "

Les deux autres acquiescèrent en silence.brad invoqua sa magnifique monture dans un flash aveuglant de lumière avant de l'enfourcher et de partir au galot pour l'auberge de Dalaran. Arrivé dans ses appartements, il s'équipa de son armure, de ces bottes, de son heaume, de son bouclier et sa fabuleuse hache qui lui avait été forgé par un ancien Nain avec de multiple minéraux et matériaux qu'il avait mit des semaines a rassembler.

Avant de quitter l'auberge, il envoya trois pigeons voyageurs, chacun disposant d'une lettre adressé a 3 amis en qui il a entièrement confiance : Le grang aélendrill, adepte de la fleche noir , Le fabuleux hestia, spécialiste des armes en tout genre, ainsi que tsadael un des plus grand soigneur qui existait dans ce monde. Tous les trois de merveilleux combattants et a qui il avait demandé de les rejoindre au tournoi d'argent ou d'au moins les informés de leurs intentions.

bradius sorti de l'auberge et se dirigea vers l'aire de Krasus ou il avait rendez-vous avec fëannor et rwrandrall. Ils arrivèrent tout deux quelques minutes plus tard, près au combat. C'est alors qu'ils s'envolèrent pour le nord en invoquant leur magnifique drake.

Non seulement le vent, mais aussi le temps, nuageux, qui ne laissait pas apparaitre les étoiles, encourageait sa colère. brad etait excité, une éxcitation qui devenait obsession. Il sortit de sa transe lorsque fëannor s'écria :

"Ici !"

Les trois compèrent se posèrent. Tout sens aux aguets, attentifs aux moindres bruits, ils observaient l'obscurité. bradius interrogea fëannor du regard :

"Oui c'est ici, j'en suis sur ! C'est là qu'ils m'ont laissé me croyant mort !"

En entendant cette phrase, la colère de brad s'évanouit et un seul mot lui vint alors à l'esprit : Vengeance !
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:39

rwrandrall avait mis du temps à comprendre ce récit. L'alcool imprégné dans ses veines faisait toujours effet, sa vision toujours trouble. Il avait comprit le principal. Tel des lâches les fourbes de la horde avaient attaqué son fidèle compagnon.

"Cela ne peut se passer ainsi!!!"

Profitant du temps accordé il retourna à l'auberge. ahote n'était plus la, sans doute rentré dans sa contrée qu'on appelle rouen

*Dommage, dans une telle situation son utilité aurait été grande!!*

Il finit rapidement de se préparer, pris son armure de soigneur au cas ou et rejoigna ses compères qui l'attendaient déjà depuis 5 minutes.
Il invoqua sa monture aussi rapide que le vent, et emboita le pas à ses amis qui s'envolait eux aussi vers les nuages dans leurs montures majestueuses


Arrivé sur place, l'atmosphère était pesante, le froid vif et le vent glaciale. Nos trois amis se regardèrent. On sentait du courage de la vaillance, mais une pointe d'inquiétude. Tout était trop calme, vraiment trop calme.

fëannor appela son fidèle compagnon salebete, bradius dégaina son arme et son magnifique bouclier. rwrandrall sortis ces superbes lames. brad sentit son intelligence redoubler d'intensité et ses sorts magiques étaient prés à s'abatre sur n'importe quel hostile.

Un bruit les sortit alors du silence. fëa fut le premier à degainer son arme, mais fausse alerte. C'etait un griffon transportant un démoniste de forgefer qui volait exceptionnellement bas.

5 secondes plus tard le combat commenca.

"aaaahhh"

rwrandrall lacha ce cri de douleur lorsqu'une embuche venu de nul part l'atteignit dans le dos

C'est alors que fëannor et bradius réagirent
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:41

Lorsqu'il entendit le cri du jeune voleur, le sang de fëa ne fit qu'un tour.
Il n'y avait pas seulement ce cri, il y avait autre chose, une chose qui lui était familière.

*Ce chuintement aigu de lames, cette attaque pernicieuse par derrière. Evidemment, comment ai-je pu ne pas y penser... Un voleur.... Il n'y a qu'un être aussi vil, aux pratiques aussi décadentes qui avait pu faire ça.
Ces brigands sans foi, sans honneur sans courage. Comment certains de mes frères ont il pu emprunter cette "voie"*. Ce dernier mot lui arrachant une moue de dédain.

Dès qu'il vit cet être immonde, au corps recouvert de lambeaux de peaux en décomposition, il passa outre son aversion et le seul et unique réflexe qu'il eut fut de sortir une flèche de son carquois, de bander son arc et de tirer.
La flèche se diriga vers la cible en un souffle de vent. Elle ne lui ota pas la vie, si tant est que l'on puisse considérer que cet être vivait, mais la violence du choc l'abasourdit. Le voleur avait arrêté de s'acharner sur son ami.
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 11:53

bradius se précepita vers le voleur encore étourdit, arme levé et prèt a frapper quand tout d'un coup : il disparut.

*Cette fameuse technique secrète de la guilde des voleurs qui consiste a se fondre dans les ombres ne faisant plus qu'un avec la lumière, invisble ........ non ! Presque invisible. Une technique lache pour des êtres vils et peureux.*

Le calme etait revenu dans la plaine alors qu'il y a 10 secondes ils étaients tout les trois en actions. Pas un bruit. Pas un mouvement.
Et pourtant il était la à les observer en attendant le bon moment pour attaquer. rwrandrall pris se temps a disposition pour ne faire qu'un avec les ombres et ainsi guérir de ces blessures. Fëa etait la, arc en main, flèche prète a s'envoler.

Le bruit d'une chimère déchira le silence. Dans le ciel se trouvait un autre mort-vivant. bradius ne mit pas longtemps a comprendre ce qu'il faisait la. fëa tira sa flèche mais la ou se trouvait le mort-vivant 2 secondes plutôt il n'y avait rien.

*Un mage !! se dit brad, ce ne peut être que sa, il c'est téléporter !!*

rwrandrall n'avait pas encore finit de guérir complètement alors qu'au mème moment une boule de feu éclaira le noir et se dirigea vers lui :

"rwrand !! Attention !!"
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 12:08

Trop tard, l'explosion pyrotechnique l'atteint en plein, rwrandrall tomba a genou.
- vite brad ton impo !!!!!
-ok
la formidable puissance du sors du paladin remis entierement rwrandrall sur pied. bradius s'investit de la puissance du martyr, il senti monter en lui toute la haine et toute la colere qu'il a si longtemps gardé en lui.
la bataille fut terrible, rwrandrall du utilisé tout ces talents de finesse face a ce mage noir, bradius quand a lui lança avec rage et fureur son bouclier a plusieur reprise, son courroux vengeur lui donna une force incroyable il ne fit qu'une bouché du pretre en face de lui. quand a fëa il a pu placer sur le voleur sa marque du chasseur, l'empechant ainsi de disparaitre dans les ombres et de fuir tel un lâche, son fidele salebete fut brave et heroique mais ne resista pas longtemps au assaut du vil voleur. voyant son ami de toujours mourrir devant ces yeux, fëannor entra dans une rage folle, il adopta l'une des technique secrete des chasseurs, l'aspect du faucon dragon, fëa decocha ces fleches a une vitesse qui etait tel que les yeux humains ne pouvais pas voir, le voleur compris que sa fin etait proche il tenta de partir avec son sprint, une technique de lache qui permet a son utilisateur de se deplacer a la vitesse d'un chaval, fëannor les larmes au yeux lui courru apres mais en vain le voleur etait trop rapide pour lui, c'est alors que bradius passa a coté de lui sur sa monture, digne de sa noble ligné de guerrier de la lumiere il s'elença a la ppoursuite du vil fufu. le combat vu acharné, mais grace a son bouclier divin et a son marteau vengeur bradius triompha du terrible voleur.
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Sam 08 Août, 2009 12:12

Le combat fini fëannor alla sur la depouille de son plus fidele ami, celui avec qui il avait traversé tant d'epreuve, la bete n'etait pas morte mais souffrait atrocement.
- pousse toi fëa je vais le soigner,
- merci brad, sauve le s'il te plait, je n'ai que lui.
dans un formidable tourbillon de lumière qu'on savait imprégné de toutes l'energie du sacré, je vis le miracle se produire.
-merci brad, je serais a jamais ton devoué.
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)

Avatar de l’utilisateur
Coyote
Adjudant Chef
Adjudant Chef
Messages : 73
Inscription : Dim 08 Fév, 2009 23:48
Localisation : Pas loin du pain de C4...
Contact :

Messagepar Coyote » Dim 09 Août, 2009 21:57

Et soudain dans un grondement infernal, une étincelle bleutée rependit dans la pièce une épaisse fumée blanche à l'odeur acre.

"FOUTUE BOX DE MERDE" !!!!!! ><

Dommage peut plus jouer a Wow :p
Image

hiene lubrique
Special Guest
Special Guest
Messages : 374
Inscription : Sam 16 Juin, 2007 15:11
Localisation : Se barre en courrant
Contact :

Messagepar hiene lubrique » Lun 31 Août, 2009 13:32

Excellent! une fois de plus chacal nous transporte... Si j'avais pas deja essayé, je jouerais à WoW tellement ça semble bien...

hiene lubrique
Special Guest
Special Guest
Messages : 374
Inscription : Sam 16 Juin, 2007 15:11
Localisation : Se barre en courrant
Contact :

Messagepar hiene lubrique » Jeu 01 Oct, 2009 13:18

Mais je maintiens ce que j'ai dit.... ça manque de femme... eut égard au célèbre adage: " WoW c'est pour les tarlouzes et les fillettes", n'auriez vous pas, maitre Chacal, quelques passages bien pensés qui nous ferait oublier un instant l'ambiance "roman gay"?
:P

Allé je vais bien susciter quelques réactions avec ça...que diable!

Avatar de l’utilisateur
chacalhurlant
Sergent Major
Sergent Major
Messages : 229
Inscription : Jeu 08 Nov, 2007 18:52
Localisation : si tu te pose la question, c'est deja trop tard
Contact :

Messagepar chacalhurlant » Ven 16 Oct, 2009 14:02

j'y travaille ma chére hyène, d'ici peu je pense vous pondre une nouvelle histoire incorporant nos recrues féminine
"Sic gorgiamus allos subjectos nunc" ( Nous aimons nous repaître de ceux qui voudraient nous soumettre)


Revenir vers « L'auberge »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron